Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants... Il n'y a que dans les contes de fées que ça marche.

Ici on a beau essayer, rien ne fonctionne. Mon 8e traitement vient de s'achever par un magnifique test négatif, encore une fois.

Il va encore falloir se relever, être patient, voir les mois et les années défiler, voir Chloé grandir et réclamer un petit frère.... Et attendre un hypothétique transfert positif.

Il n'y a que cet espoir qui nous permet d'avancer, car les traitements m'abiment un peu plus chaque fois. Physiquement, et moralement.

J'ai versé une petite larme ce matin devant mon chéri en lui annonçant, mais rien de plus. Je m'y étais préparée.

Dans mon clan des infertiles, le ptit deuz reste la cerise sur le gateau, alors que chez les gens "normaux" le ptit deuz c'est normal de l'avoir, et on s'insurge si au bout de 4 mois ça ne fonctionne pas.

Je resterais avec un gateau sans cerise je crois.... et ça me rend malade plus pour ma bichette qui a tant besoin d'un frère ou d'une soeur, que pour moi.

C'est dimanche, la vie continue.

pivoines1

pivoines2